C'est très motivant de savoir que mon carnet de voyage sera lu par les copains et d'autres.
J'ai fait de mon mieux pour partager mes découvertes. Merci à tous ceux qui m'ont suivi.

Mon circuit Nord en 2014

Mon circuit Sud en 2012
POUR QU'UNE PHOTO S'AFFICHE EN PLEIN ECRAN, IL VOUS SUFFIT DE CLIQUER DESSUS

TAROUDANT - TATA

Vendredi 24 février :

Réveil matinal (5h) pour me rendre à la gare des bus. Il n’y a que 3 bus pour Tata, le premier à 6h, le 2èm à 7h et le dernier en fin d’après midi. Pour assurer, je vise le bus de 6h en provenance de Casa.
Arrivée à  Tata après 4h de route. Tata est une oasis du sud du Maroc, au sud-est de Taroudant, à proximité de la frontière algérienne, au pied du Djebel Bani.
Je me dirige vers l’hôtel de la Renaissance. La single à 170 Dr n’étant pas négociable, je fini par m’installer dans un des rares autres hôtels, plutôt destinés aux Marocains, compte tenue de l’état général. Chambre simple évidemment à 50 Dr.


Après avoir réfléchi à la suite de mon voyage, je passe à l’agence de bus pour réserver mon billet pour Zagora.
Je rejoins ensuite la sortie de la ville pour faire du stop afin de me rendre au village de Zaouina Agadir L’Hena, situé à environ 5 km. Village typique avec une partie ancienne étonnante constituée de nombreux passages couverts menant au sommet d’une colline ou est érigé un petit mausolée entouré d’un cimetière d’où je découvre une jolie vue sur les montagnes et la ville de Tata au loin. 










En redescendant je découvre un système très archaïque de mesure du temps, constitué d’un bol flottant dans une casserole. Le bol se remplissant lentement et disposant d’une graduation indiquant le quart d’heure, la demi-heure et l’heure.


Je me dirige ensuite vers un oued asséché que je remonte pendant plus d’une heure afin d’arriver aux grottes de Messalit, une ensemble d’excavations creusées dans une roche volcanique. 








M’apprêtant à rejoindre la route pour faire du stop et renter sur Tata, je tombe sur trois marocains venus se détendre au pied du site. Evidemment ils m’invitent à partager leur thé. En attendant que le soleil se couche on discute en écoutant de la musique marocaine (et Céline Dion).
Après qu’ils m’aient déposé dans le centre ville je m’arrête dans un restau local pour y manger un couscous copieux mais pas terrible pour 30 Dr.



Pour en savoir plus sur Tata, cliquez ICI


1 commentaire:

  1. Hello , super , merci pour les photos et les infos pour les bus :)

    RépondreSupprimer

Si vous choisissez le profil "anonyme" n oubliez pas de signer votre message, merci.