C'est très motivant de savoir que mon carnet de voyage sera lu par les copains et d'autres.
J'ai fait de mon mieux pour partager mes découvertes. Merci à tous ceux qui m'ont suivi.

Mon circuit Nord en 2014

Mon circuit Sud en 2012
POUR QU'UNE PHOTO S'AFFICHE EN PLEIN ECRAN, IL VOUS SUFFIT DE CLIQUER DESSUS

CHEFCHAOUEN - AL HOCEIMA

13èm jour (Lundi 21 avril) :  

Ce matin, le plafond des nuages est toujours très bas et la pluie encore présente. Un jeune Canadien s'en va en rando avec guide pour 3 jours et je lui souhaite bien du plaisir. Ça lui aura coûté environ 2000 Dr tout compris et je serais bien parti avec lui pour partager les frais si les conditions météo avaient été meilleures.

Je quitte donc mon hôtel avec regret tant je commençais à m'y sentir comme chez moi, avec ce va et vient continuel de voyageurs de toutes nationalités (US, Corée, Canada, Belgique Australie.... clientèle habituelle de ce type d'hébergement). Heureusement que je parle anglais car je n'ai pas encore rencontré de Français depuis mon arrivée. En tout cas, ce soir à El Hoceima, je risque de me sentir un peu seul, car ces petits hôtels avec dortoirs ne se trouvent pas partout. Peut-être aurais-je dû emporter aussi le Lonely PLanet dans lequel on trouve plus d'adresses de ce type.

Vers 10h je prends donc la direction de la gare des taxis collectifs.


J'ai deux possibilités : Remonter sur Tetouan en taxi et reprendre un autre taxi direct pour Al Hoceima par la nouvelle route qui longe la côte (dont j'en ai vu une partie en allant à Abou Ahmed), ou passer par la montagne en faisant des sauts de puce.

J'opte pour la deuxième solution. Je prends donc un premier taxi pour Bab Berret (35 Dr) que j'atteins au bout d'une heure trente de route.



Il est 12h15. Il pleut est la visibilité est réduite à néant. Alors que j'essaie de trouver un autre taxi pour atteindre la ville suivante, je repère un bus coincé dans les embouteillages. Coup de chance, ce dernier se dirige vers Al Hoceima situé à 170 km (40 Dr). Vers 13h30, alors que le bus amorce sa longue descente vers la côte, le brouillard commence à se dissiper, le soleil faisant même des percées de temps en temps. Je peux enfin profiter du paysage, particulièrement joli.




A 14h15 j'arrive à Targuist. Il me faut changer de bus et après une attente d'une demi heure d'attente me voici dans un bus bondé en partance pour Al Hoceima, au côté de Charlie, un anglais de 60 ans avec qui je sympathise. Nous arrivons à 16h45 et décidons de voyager ensemble jusque Mellilia.

"La ville d'Al Hoceima dans ses contours actuels a été créée en 1920 par l'Espagne. Elle est principalement connue pour son histoire de ville rebelle contre le pouvoir colonisateur espagnol. et aussi ses liens difficiles avec le pouvoir central marocain, notamment l'insurrection du Rif de 1958.

Al Hoceima est la première ville au Maroc à avoir lancé un village Club Méditerranée en 1963, ouvrant la voie aux villages clubs d'Agadir et Marrakech.

Le "Club Med" d'Al Hoceima, déficitaire, a été fermé en 2003 pour cause de fréquentation insuffisante.

Club Med - AL HOCEIMA par TheDinosauresClub

Al Hoceima est également connue pour ses plages et ses maisons luxueuses.
La baie compte de nombreuses îles, comme les minuscules îles de Sabaadiya et surtout de très nombreux petits îlots rocheux. L'île Peñón de Alhucemas a la particularité d'être sous souveraineté espagnole."

Un taxi (10 Dr) nous conduit à l'hôtel El Hana, le premier indiqué dans le routard. La chambre (correct mais sans charme comme le reste l'hôtel) est à 100 Dr. Pas de wifi aussi nous essayons de trouver mieux (en vain).
On s'installe au El Hana et ressortons aussitôt pour aller découvrir la ville.




Ici pas de médina attractive ni d'anciennes maisons. Il faut dire qu'un important tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 degrés, a secoué la ville dans la nuit du 24 février 2004, causant la mort de 650 personnes et faisant 15 000 sans abris en 2004.


Depuis l'esplanade située devant la mosquée Moroviejo, nous découvrons une très belle vue sur la ville, son port et sa plage en contrebas bordée par un important complexe hôtelier en cours de finition.


















On prend ensuite la direction de la place Massira El Khadira, centre névralgique de la ville, bordée de quelques rares édifices possédant une jolie architecture.









Retour vers l'hôtel et arrêt à l'espace Miramar, un agréable restaurant doté d'une succession de terrasses d'où la vue est là aussi imprenable.

Alors qu'on se faisait un plaisir de manger une paella, on se retrouve avec une omelette.
(30 Dr).




Retour à l'hôtel vers 20h.




+ sur Al Hoceima : ICI

2 commentaires:

  1. bon travail GEGE jolies photos,il ne manque que les senteurs...bonne suite dans ton périple,BISES Danielle LA....

    RépondreSupprimer
  2. La météo dit qu'il fera soleil à partir de Mercredi.

    RépondreSupprimer

Si vous choisissez le profil "anonyme" n oubliez pas de signer votre message, merci.